Tiamat

Déesse du Mal des dragons, LM [Duperie]

Tiamat, déesse avide et arrogante, incarne toutes les forces (mais très peu de faiblesses) de sa progéniture chromatique. Son seul objectif est d'obtenir un pouvoir personnel et de la richesse, et elle considère les mortels comme de simples pions dans ses conflits avec d'autres divinités. En cas de besoin, elle peut sembler une divinité charmante, mais pour ceux qui y regardent de plus près, sa nature reptilienne égoïste et maléfique est évidente.

La Reine des Dragons

tiamatÀ l'instar de son grand rival Bahamut, Tiamat est vénérée en de nombreux endroits. Tous les dragons mauvais lui rendent hommage, les verts et les bleus reconnaissant plus que volontiers sa souveraineté. Les dragons bons la respectent pour ne pas avoir de problèmes, mais ils évitent le plus souvent de prononcer son nom ou même de penser à elle. Sous sa forme naturelle, Tiamat ressemble à un énorme dragon à cinq têtes de couleur différente : blanche, noire, verte, bleue et rouge. Tiamat répand le Mal, combat le Bien et propage les dragons mauvais. Elle aime raser villes et villages à l'occasion, mais il s'agit le plus souvent d'une diversion dans le cadre d'une autre de ses subtiles intrigues. Elle est le loup tapi dans l'ombre. D'aucuns ont déjà senti sa présence, mais rares sont ceux qui ont eu la chance de l'apercevoir. Tiamat cherche constamment à accroître le pouvoir et la domination des dragons mauvais sur le monde, en particulier lorsque ses sujets sont confrontés à des querelles territoriales contre des dragons bons. Enfin, elle exige de ses sujets qu'ils n'oublient pas de la vénérer, de lui rendre hommage et de lui verser une partie de leur butin.

Histoire et relations

Tiamat serait la fille d'Io et la sœur de Bahamut. À l'époque du Temps des Dragons, toutes les créatures draconiques furent engagées dans des guerres saintes pour la suprématie d'un membre particulier du panthéon draconique sur tous les autres. Ces créatures, dragons et autres, moururent en grand nombre, jusqu'à ce que la plupart d'entre elles abandonnent le culte de leurs dieux. Seuls Tiamat, Bahamut et leurs disciples refusèrent de cesser le combat. Mais en -1071 CV, ces deux dieux perdirent leur puissance divine, et Tiamat fut réduite à l'état d'archidiable. Asmodée lui donna alors la gouvernance d'Avernus. En 1371 CV, après avoir gagné les faveur d'un culte, Tiamat rejoint le panthéon des dieux de Faerûn, quelques années après que Bahamut eut fait de même. Puis vint une grande tempête suite à laquelle des milliers d’œufs de dragons furent découverts. Tiamat instruit ses disciples d'en trouver et recueillir le plus grand nombre. Quelques années plus tard, suite à un conflit avec Baine, Tiamat se rapprocha une fois de plus d'Asmodée, qui lui proposa de nouveau de diriger Avernus. Mais Tiamat refusa le titre pour ne pas entrer en conflit avec Bel, et lui proposa plutôt de devenir sa championne. Ce n'est que plus tard que la Reine des Dragons s'apercevra qu'en fait Asmodée l'a faite prisonnière des enfers. Trahie et en colère, Tiamat instruira ses disciples membres du culte du Dragon d'assembler le Masque de la Reine des Dragons qui lui permettrait d'échapper d'Avernus.

Ses ennemis comprennent Baine, Asmodée et bien entendu Bahamut. Elle n'a pas d'alliés connus.

Clergé et temples

Les divinités rivales sont intrinsèquement tyranniques. Elles ne cherchent que le pouvoir, à tout prix, en dépit de leurs paroles mielleuses. La Reine des Dragons est le seul être assez puissant pour défier les dieux et renverser leur régime despotique. Travaillez sans relâche pour le jour où Tiamat bannira les dieux de Faerûn et unira le monde sous sa domination. Dans ce but, suivez ses commandements sans broncher et soyez prêts à vous sacrifier pour elle. Renverser les dieux exige du pouvoir, et le pouvoir est acquis par l'accumulation de la richesse et de la magie. Le pouvoir exige le respect. En toutes occasions, un dragon chromatique doit être vénéré comme un rejeton de la reine des Dragons et on doit lui rendre hommage. Lorsque Tiamat accédera à son trône, ses enfants draconiques devront la servir comme des ducs, et son clergé comme ses mortels.

À l'instar de Bahamut, Tiamat a peu de prêtres et encore moins de temples. Elle n'accepte bien évidemment que les prêtres mauvais. Ces derniers cherchent également à mettre le monde sous le joug des dragons maléfiques. Bien que la plupart des dragons mauvais révèrent Tiamat, peu d'entre eux installent une chapelle consacrée à leur déesse au sein de leur repaire, de peur que le regard avide de celle-ci ne se pose sur leurs trésors. En fait, la plupart lui consacrent une vaste caverne sombre où ils disposent quelques objets précieux et réalisent des sacrifices.

L'Église de Tiamat possède une hiérarchie stricte de grades et de titres. Ses clercs sont principalement occupés par la double tâche de collecter un trésor sans cesse croissant pour la foi, et de saboter les croyances des autres divinités. Ainsi, ils passent la plupart de leur temps dans une interminable série d'actes de vandalisme, de vols, d'incendies criminels et d'assassinats. Ils essayent également d'infiltrer et de subvertir le culte du Dragon.

Les clercs de Tiamat prient au crépuscule, un rituel connu sous le nom de la Dîme, dans l'espoir que le soleil revienne chaque matin. La Dîme, comme son nom l'indique, nécessite une petite offrande (ou sacrifice) de la part du clerc, généralement plusieurs pièces d'or ou un petit bijou. L'offrande est ensuite brûlée. Mais le clergé de Tiamat effectue également de nombreuses autres cérémonies et rites quotidiens en hommage à leur déesse.

Sources : Dieux et Demi-dieux (Spellbooks), Forgotten Realms Wiki