Sylvanus

Dieu de la nature sauvage, N [Nature]

Le Père de la Forêt est le seigneur de la nature dans toute sa splendeur sauvage. Protecteur des lieux sauvages, Sylvanus est souvent vu comme la divinité de druides fâchés et vengeurs qui estiment plus la vie d'un arbre que celle d'une personne. En réalité, Sylvanus enseigne à ses partisans à estimer toute forme de vie. C'est un dieu sauvage et imprévisible, capable de tendres actes de pitié aussi bien que d'accès de sauvagerie.;

Le Père de la Forêt

Sylvanus

Feuille de chêne

Bien que sage et bienveillant, le paternaliste Sylvanus sait mettre ses sentiments de côté lorsqu'il s'agit de maintenir l'équilibre nécessaire de la nature ou, au contraire, laisser parler sa colère contre ceux qui menacent les sites sauvages. L'Église de Sylvanus s'étend sur tout Faerûn, et elle y est bien plus puissante que ce que l'on pense habituellement. Les étrangers pensent souvent que l'Église de Chauntéa, divinité tutélaire de l'agriculture, est plus favorable à l'expansion de la civilisation, alors que celle de Sylvanus est un adversaire implacable de la colonisation de nouvelles terres. Mais pour beaucoup il y a peu de différences entre l'Église du Père de la Forêt et celles dévouées aux dieux de la fureur.

Le clergé sylvanité a étudié pendant des générations les cycles vitaux complexes de toutes les créatures vivantes de Faerûn et il a appris à regarder le long terme pour ne perdre aucune des implications que chaque action ou combinaison d'actions peut engendrer dans le futur. En se préparant longtemps à l'avance, il espère ne jamais provoquer d'incident grave, ni perturber l'Équilibre. Une patience supérieure, une connaissance intime de la nature et le sens de l'anticipation sont les signes distinctifs d'un serviteur compétent de Sylvanus. Ces qualités font aussi des prêtres sylvanites des ennemis mortels. Un sylvanité ne devrait jamais être surpris par une tournure inattendue des événements et il devrait toujours avoir trois ou quatre pas d'avance sur son adversaire, préparant la victoire de batailles que ses ennemis ne devinent même pas encore.

Histoire et relations

Comme Oghma, Sylvanus est un dieu ancien possédant de nombreux liens. Il est un allié proche de Chauntéa, et il est servit directement ou indirectement par Eldath et Mailikki. Il est amèrement opposé aux activités de Malar et de son Église, car le Seigneur Bestial est envoûté par son désir de sang et ses adorateurs chasseraient toutes les créatures jusqu'à l'extinction si on leur en donnait la possibilité. De même, bien que Sylvanus reconnaisse le rôle de la maladie et des événements destructeurs naturels dans l'Équilibre, il déteste Talos et Talona, qui ne tiennent nullement compte de l'ordre naturel et qui ne recherchent que la satisfaction de leurs impulsions les plus destructives.

Clergé et temples

L'Église de Sylvanus n'a pratiquement pas de temples officiels et préfère les petites communautés aux grandes villes, bien qu'on y trouve quand même de petits groupes de ses prêtres chargés de la création de zones sauvages ressemblant à des jardins dans l'enceinte de certaines cités. La plupart des fidèles adorent le Père de la Forêt au milieu d'arbres immenses, particulièrement des chênes anciens, ou au centre de cercles de pierres dressées dans les profondeurs des plus grandes forêts de Faerûn.

Sylvanus voit et équilibre tout être et toute chose, l'eau sauvage et la sécheresse, le feu et la glace, la vie et la mort. Gardez vos distances et sachez contempler toute situation dans son ensemble. Ne vous contentez pas d'accepter les idées les plus populaires. Apprenez à réfléchir et à vous forger votre propre opinion. Tout est parti d'un grand cycle, précis et équilibré. Il est du devoir des fidèles de voir ce cycle et l'Équilibre sacré de la manière la plus claire possible. Faites en sorte que les autres puissent finalement parvenir à voir cet Équilibre et œuvrez contre ceux qui tentent de le perturber. Regardez, anticipez et manipulez discrètement. Acceptez la confrontation ouverte uniquement si vous y êtes contraint par le temps ou les actes de vos ennemis; Combattez la destruction des grandes forêts, éradiquez les maladies, protégez les arbres et faites croître la flore autant que.possible. Recherchez, servez et faites vous amis des dryades, en tâchant d'apprendre leur nom. Ne tuez que lorsque cela s'avère nécessaire. Détruisez le feu et ceux qui l'utilisent. Méfiez-vous de orques et des autres créatures qui veulent amener des haches dans la forêt.

L'Église de Sylvanus tente sans répit de préserver l'Équilibre sacré, malgré la pression de la croissance de la population qui conduit à une agriculture et à une chasse trop importantes. Les membres du clergé travaillent à réorienter le développement et à contrôler la population par l'entremise de groupes de brigands soutenus en sous-main, de prédateurs élevés et savamment replacés, et ainsi de suite. Il est essentiel que cette activité soit aussi discrète que possible, pour que les gens du peuple voient les serviteurs de Sylvanus comme des amoureux des arbres plutôt bienveillants. L'élevage d'animaux sauvages, les soins aux animaux malades et la plantation d'arbres et d'arbustes doivent être faits aussi publiquement que possible afin d'entretenir cette image - et aussi pour redresser l'Équilibre, bien sûr.

L'Église de Sylvanus dispose d'une hiérarchie centralisée dominée par les druides, mais beaucoup de ses membres, dont les prêtres et les rôdeurs, n'appartiennent pas à cette hiérarchie officielle. L'organisation de l'Église reproduit les cercles qu'utilisaient les druides antiques. Un druide de haut rang, appelé archidruide, est à la tête de la plupart des Cercles et ses membres sont des initiés de divers niveaux. Chaque archidruide dépend du grand druide de sa région, et tous les grands druides dépendent du druide suprême de la foi. Ce dernier poste est particulièrement éprouvant, et aucun individu ne l'occupe pendant plus de quelques années.

Les prêtres et les druides de Sylvanus prient au coucher du soleil ou sous la lumière de la lune. Leurs jours sacrés sont Herbeverte, la Longue nuit, les Grandes moissons et la Nuit de la forêt en marche, et la plupart des rituels se déroulent au sommet d'une colline, au centre d'un cercle d'arbres anciens particulièrement grands. Sa vénération comprend toujours un sacrifice. Mais Sylvanus n'exige pas de sang, il demande qu'un objet en bois (par exemple un char, un chariot ou une chaise faite d'arbres abattus) soit brisé puis enterré, mais pas brûlé.

Sources : Dogmes et Panthéon (Spellbooks, 2003), Forgotten Realms Wiki

Last Edited: 28 Aug 2017