Cyric

Dieu du mensonge, CM [Duperie]

Dieu fou du mensonge, Cyric est le chaos incarné. Il est vilipendé par les autres divinités, qui ont dû intervenir maintes fois pour arrêter ses lubies destructrices. Quand il a assassiné Mystra, la Magepeste qui en a résulté a ravagé le cosmos.

Le Prince des Mensonges

Cyric

Crâne blanc sans mâchoire sur une explosion noire ou pourpre

Cyric est un dieu mesquin, égoïste et mégalomane qui se place au-dessus de toutes les autres divinités. Son culte est largement répandu sur Faerûn, attire à lui les mortels avides de pouvoir comme une flamme attire les mouches avant de les consumer inexorablement. Il se réjouit lorsqu'il tisse l'écheveau de ses intrigues qui mène les mortels comme les dieux à leur perte et brise les liens de l'amitié et de l'amour.

L'Église de Cyric est universellement, et à juste titre, haie sur tout Faerûn, car les adorateurs du Prince des Mensonges ont fait le vœu de répandre l'antagonisme et de tuer contre salaire. Les adorateurs de dieux d'alignement bon détestent l'Église de Cyric en raison des actes dépravés de ses membres. Les adorateurs des dieux d'alignement neutre, ainsi que les athées, honnissent les intrigues, les meurtres et la discorde répandus par le culte de Cyric et qui perturbent la vie de tout un chacun. Même les adorateurs des dieux d'alignement mauvais voient l'Église de Cyric comme maladivement obsédée par le pouvoir et comme une menace pour leur propre influence. Cyric a prouvé qu'il n'avait peur de rien, pas même de tuer un dieu rival dont il convoite le pouvoir.

Histoire et relation

Autrefois mortel, Cyric a reçu le statut de dieu des mains d'Ao à la fin du Temps des Troubles, en 1358 CV, en même temps que Mystra. Lors de son ascension, Cyric tua Leïra, la déesse de la tromperie, puis obtient ensuite les attributions de Baine, Myrkul et Bhaal, incorporant en grande partie leurs Églises à la sienne. Une décennie plus tard, en 1368 CV, il créa la Cyrinishad, un ouvrage de grand pouvoir qui affirmait son statut de Seul Vrai Dieu et devait convertir ses lecteurs en dévots de Cyric. Imprudemment, il lut son propre livre, une erreur qui lui coûta sa santé mentale et lui fit entre autres perdre les attributions de Myrkul au profit de Kélemvor. Mask lut lui aussi l'ouvrage, ce qui permit à Cyric de lui subtiliser l'attribution de l'intrigue. En 1385 CV, poussé par Shar, Cyric assassina la déesse de la magie Mystra, ce qui engendra le phénomène de la Magespeste. En réponse, Tyr, Lathander et Sunie s'unirent pour l'emprisonner.

Avant sa mise à l'écart, le Prince des Mensonges vouait une haine particulièrement vivace à l'égard de Mystra et de son ancien amant Kélemvor, et voyait en Baine une grave menace contre son pouvoir. Nul doute qu'à présent Tyr, Lathander et Sunie ont rejoint les rangs de ses ennemis les plus intimes.

Clergé et temples

Que la mort s'abatte sur tous ceux qui s'opposent à Cyric. Inclinez-vous devant son pouvoir suprême et apportez-lui le sang de ceux qui ne croient pas en sa supériorité absolue. Craignez et obéissez à ceux qui détiennent l'autorité. Tuez les faibles, les individus bienveillants et les faux prophètes. Donnez la mort à ceux qui cherchent à contrecarrer les plans du culte ou à ceux qui cherchent à rétablir l'ordre, la paix et la loi. Cyric est la seule autorité, le seul ordre, la seule loi. Faites en sorte de ne pas déclencher de guerres ouvertes, car de faux dieux récupéreraient alors le fruit de vos actes. Abattez un adversaire à la fois et maintenez une ambiance malsaine de peur et de conflits. Souvenez-vous que la fin justifie tous les moyens.

Les prêtres du Prince des Mensonges font le vœu de propager les conflits et les assassinats afin d'accroître la peur et la croyance en Cyric. Ils soutiennent les dirigeants ayant un goût prononcé pour la cruauté et la volonté de se forger un empire, mais étendent leurs intrigues dans toutes les nations. Ils évitent toutefois de plonger les royaumes dans une guerre de grande envergure, car cela renforcerait le pouvoir de Tempus, le dieu de la guerre. C'est du moins ce qu'ils prétendent avoir comme idéal. Dans les faits, les fidèles de Cyric passent le plus clair de leur temps à comploter les uns contre les autres, chacun cherchant à obtenir plus de pouvoir personnel dans un conflit sans fin entre cabales. Son clergé se déchire donc tout autant, voire plus, qu'il ne combat les autres religions. Quand ils ne sont pas déguisés pour se déplacer avec discrétion parmi la populace, les prêtres de Cyric s'habillent de robes noires ou d'un violet profond, rehaussées d'argent, avec ou sans capuche. Ils portent des anneaux ou des bracelets d'argent, habituellement frappés d'un crâne dans une étoile, symbole de Cyric, ce qui matérialise leur asservissement envers leur dieu. Certains prêtres se peignent le symbole du Prince des Mensonges sur les joues ou le front à l'occasion de jours sacrés. Les prêtres de Cyric prient la nuit, juste après le lever de la lune.

Les temples de Cyric sont des plaies purulentes du Mal et leur apparence varie énormément, reflétant en cela la nature chaotique du dieu auquel ils sont dédiés. Beaucoup sont tapis au fond de cavernes ou de bâtiments existants, comme des édifices abandonnés, des égouts en ruine et des donjons oubliés, desquels s'échappe irrégulièrement l'écho de terrifiants hurlements. La plupart de ces structures étaient auparavant des temples dédiés à Baine, Bhaal ou Myrkul et présentent donc l'aspect sinistre et l'aura de mauvais augure qui caractérisent les forteresses du Prince des Mensonges, les hôtels de guilde secrets du Seigneur des Meurtres ou les cryptes funéraires du Seigneur des Os. Ils ont tous en commun un autel sacrificiel sanglant et une grande salle où les fidèles se rassemblent de temps en temps pour entendre un grand prêtre discourir avec véhémence. Les fidèles de Cyric considèrent les éclipses comme sacrées et leur avènement est souvent l'occasion de festins, d'intenses prières et du meurtre d'un prêtre ou paladin de haut rang de l'Église de Lathandre.

Cyric n'a pas un chef unique pour diriger l'ensemble de son Église, bien qu'une douzaine de prêtres influents pensent être destinés à obtenir ce statut. L'origine de ces conflits remonte à l'époque de la folie du Prince des Mensonges, lorsqu'il poussait délibérément ses fidèles les uns contre les autres. Et bien qu'il ait cessé de le faire si ouvertement, les schismes dans son culte ne se sont pas atténués et la nature chaotique de ses fidèles fait qu'il est peu probable que cela arrive un jour. Actuellement, les deux factions les plus importantes sont situées en Amn. Une troisième faction, aux forces grandissantes, est en guerre contre le clergé de Baine à Sombrefort.

Sources : Dogmes et Panthéon (Spellbooks, 2003), Forgotten Realms Wiki

Last Edited: 27 Oct 2019