Baine

Dieu de la tyrannie, LM [Guerre]

Baine, dieu de la tyrannie, cherche à étendre sa domination sur tous les êtres. Il a pour serviteurs les tyrans et les organisations qui cherchent à imposer leur volonté à autrui. Mais le Seigneur Noir ne souhaite pas simplement asservir le monde des mortels, il veut aussi dominer tous les autres dieux.

Le Seigneur Noir

Baine

Main noire droite levée, pouce et doigts serrés

Bien que Baine ait transcendé l'état de mortel depuis des siècles, son but reste étonnamment humain et n'est rien d'autre que la domination totale de Faerûn. Quand ses serviteurs seront assis sur les trônes de chaque nation, quand les gens du peuple vivront en craignant en permanence pour leur vie et quand l'altruisme et l'espoir auront définitivement disparu de la surface de la terre, alors Baine pourra se reposer. En attendant ce jour noir, il continue de concevoir ses projets inhumains et ses intrigues abominables. En fin de compte, il est sûr de régner sur Faerûn, mais n'est pas pressé. Le chemin est aussi passionnant que la destination.

La tyrannie de Baine est connue sur tout le continent et son image est celle qui est le plus souvent associée au Mal. Aux yeux des gens du peuple, ses prêtres sont de piteux dictateurs en devenir, prêts à utiliser des tactiques immorales et une violence injustifiée pour étendre leur influence et réaliser leurs projets. Aux yeux des aventuriers, le clergé du Seigneur Noir est constitué d'intrus et d'ennemis, agents d'une philosophie inflexible et malveillante et alliés de monstres, de diables et d'humanoïdes sauvages, pour atteindre leurs buts malsains. C'est aux yeux des nobles assez rusés pour la voir qu'apparaît la vraie menace, la possibilité que certains d'entre eux rendent hommage à Baine pour obtenir par la malice et la manipulation ce que les soldats ne peuvent conquérir par la force.

Histoire et relations

Même lorsqu'il était humain, Baine ne désirait qu'une chose : devenir le tyran le plus craint et le plus respecté que le monde ait jamais connu. Il obtint son statut divin lorsque le dieu Jergal lui céda le contrôle du domaine des conflits, qu'il domina pendant des siècles. Toutefois, même un contrôle complet sur les conflits n'était pas suffisant pour Baine. En 1358 CV, avec Myrkul, il subtilisa les Tablettes du Destin, gravées par le seigneur Ao et qui indiquent les responsabilités de chaque divinité de Toril. Cela précipita la venue du Temps des Troubles, durant lesquels Baine fut tué par Torm le Véritable dans une bataille féroce. On aurait pu alors croire que les ambitions sans limite du Seigneur Noir l'avaient mené à sa perte, car l'Église de Baine se fragmenta et la plupart des fidèles se dirigèrent vers celle de Cyric, qui avait hérité des attributions de Baine. Mais ceux qui avaient alors baissé leur garde l'ont fait inconsidérément. En 1372 CV, Baine, qui avait anticipé la possibilité de sa propre mort, et probablement avec l'aide de la liche Szass Tam, revint à la vie ; un mal ancien posait à nouveau son regard calculateur sur les terres de Faerûn.

Baine déteste quasiment tous les membres du panthéon faerunien, mais voue une haine particulièrement farouche à Torm, Cyric, Mystra, Tempus, Heaum, Lathandre, Oghma et Ilmater, dans cet ordre. Il a rétabli une relation de travail avec Loviatar, Mask et Talona, mais comme ces dieux le craignent plus qu'ils ne le respectent, ces alliances restent fragiles.

Baine a largement été épargné par la Magepeste, et le cataclysme lui a en grande partie bénéficié, supprimant en même temps deux de ses principaux rivaux, Mystra et Cyric. Dans le siècle qui suivi, la puissance de Baine n'a fait qu'augmenter, et à la fin de l'ère du Bouleversement il n'a jamais été aussi puissant... et dangereux.

Clergé et temples

Ne servez nul autre que Baine. Craignez-le toujours et assurez-vous que les autres le craignent encore plus. La Main Noire parvient toujours à frapper ceux qui cherchent à s'opposer à elle. Défiez Baine et vous trouverez la mort - ou par la mort prouvez votre loyauté, car c'est parfois ce qu'il peut exiger de vous. Soumettez-vous aux ordres que Baine transmet par l'intermédiaire de son clergé. Ce n'est que par l'obéissance aveugle que vous pourrez accéder à la véritable puissance. Répandez la sombre terreur de Baine. Ceux qui ne le vénèrent pas sont condamnés à voir leur échapper la véritable puissance. Ceux qui osent s'opposer à la Main Noire sont condamnés à mourir précocement et plus douloureusement que les imbéciles qui vénèrent les autres dieux.

Baine exige des prêtres et de ses adorateurs qu'ils cherchent à atteindre des postes importants dans leur communauté, que ce soit par la force ou par la ruse, et qu'ils utilisent ce pouvoir pour propager la haine, la peur, la destruction et le conflit. Pour lui, l'idéal est que ses prêtres corrompent les gouvernements et poursuivent leurs projets sous le couvert de la loi, mais il tolère quelques instants de discordes et de débauche. On torture, on roue de coups et on assassine régulièrement au cours d'opérations de ce type, et il y a bien peu d'initiés de Baine qui n'aient pas au moins une connaissance rudimentaire de ces activités. L'Église suit une hiérarchie stricte ; remettre en question ou ignorer un ordre reçu d'un supérieur est une insulte envers la suprématie de Baine lui-même et le coupable est alors torturé, défiguré ou tué. Les prêtres de Baine prient généralement à minuit, promettant leur loyauté éternelle au Seigneur Noir. Ils peuvent être reconnus par le gant noir qu'ils portent sur un poing.

Les temples de Baine reflètent la doctrine stricte que suit son clergé. Hauts bâtiments de pierre aux angles nets, flanqués de tours ornées de piques et de minces meurtrières, l'architecture des temples bainiens évoque plutôt celle d'une forteresse ou d'un petit château. On passe par d'étroits couloirs d'un foyer austère à une chambrée commune digne d'une caserne et destinée aux laïques. La décoration est uniformément constituée de sobres tapisseries représentant le symbole de Baine ou sur lesquelles sont inscrites des citations de ses principaux textes sacrés. Chaque temple comprend généralement une cour intérieure dégagée, qui est utilisée pour les exercices militaires et les cérémonies en plein air, ainsi qu'un temple plus traditionnel pour les réunions de l'ensemble de la congrégation. La plupart ont, de plus, des cachots s'étendant loin sous terre et dans lesquels sont installés des chambres de tortures, des puits d'isolement et des enclos à monstres. On peut trouver ces temples partout dans Faerûn, mais la présence la plus forte est dans la région de la Mer de Lune. En 1479 CV, le siège de l'Église de Baine, la maison du Seigneur Noir, se trouve à Mulmaster. C'est également la seule Église autorisée au Thay. L'Église ne célèbre aucun jour sacré.

Avant le Temps des Troubles, l'Église de Baine était déchirée par des conflits intérieurs. Baine lui-même encourageait cette discorde, souhaitant la dissension même au sein de sa propre Église. Son long sommeil semble l'avoir fait revenir sur cette idée, et il s'est personnellement chargé de l'éradication de cette désunion, en allant jusqu'à accorder à Fzoul Chembryl, le dirigeant de Château-Zhentil, le titre de chef son Église et à en faire son Élu. Les anciennes factions opposées se sont trouvé un point commun dans l'élimination vicieuse des prêtres qui s'étaient tournés vers Cyric après la « mort » de Baine et qui n'ont pas encore retrouvé le droit chemin.

Sources : Dogmes et Panthéon (Spellbooks, 2003), Forgotten Realms Wiki