Round 5

Poule A

Big Team 2 - 0 Les Démons de minuit
Les Grands Ducs d'Argramor 3 - 0 Les Gorilles Blancs
Les Gorilles Blancs 2 - 2 Les Sangliers Sanglants

Poule B

Cauchemar en cuisine 4 - 1 Les Faucheurs sanglants
Les Sables du couchant 3 - 0 Les Baladins écarlates
Les Baladins écarlates 0 - 0 Nains-Cognito

Poule A

Big Team 2 - 0 Les Démons de minuit

1er tiers-temps

Big team en 3-5-2 et Démons de Minuit en 4-2-4. Le gnome Loulou Deukk des Démons attrape la balle le premier, mais Arass la lui reprend rapidement. La BT fonce alors vers l'avant, et il faut toute l'adresse du gobelin Nekenieh en défense pour sauver l'équipe de pouish. Les Démons tentent alors de relancer, mais sans succès, ils ne parviennent pas à faire sortir la balle de leur moitié de terrain. 7ème minute, comme en finesse ça ne passe pas, les Démons musclent le jeu, et suite à un énorme tacle de Nekenieh sur Triton, le gnome de la Big team doit sortir se faire soigner. La BT réagit alors rapidement et envoie au tapis coup sur coup à Jalel Horstiniel et à Loulou Deukk. 9ème minute, la balle est encore et toujours dans le camp des Démons et le halfelin Bill tente le tout pour le tout pour marquer avant la fin de la période, mais Krol Kralok intervient de manière musclée et les Démons se sauvent encore une fois.
0-0 à la fin du premier tiers-temps. Si les Démons ont eu plus la balle en main que la BT (40% - 60%), cela s'explique uniquement par le fait qu'ils peinent énormément à relancer. La domination de la BT et jusque là indiscutable.

2ème tiers-temps

Changement de part et d'autre avec la Big team en 3-4-3 et les Démons de Minuit en 3-3-4. Dès l'engagement Gary fonce avec la balle sur le gobelin Nekenieh et lui défonce le thorax, forçant le joueur des Démons à sortir se faire soigner. Puis la BT attaque, attaque et attaque, et les Démons sont toujours à la peine, même s'ils frappent bien et envoient plusieurs délinquants de la BT au tapis. 6ème minute, et choc entre Gary et Jalel Horstiniel. L'elfe des Démons ne se relève pas et doit sortir pour se faire réanimer. Gary est vraiment violent ! Le jeu reprend et quelques secondes plus tard, le zombi Z2 ouvre le score pour la BT. Sauf erreur de notre part, c'est le premier but d'un zombi lors de ce championnat. Engagement, la balle est gagnée pour la BT par Arass, qui lance en avant à Bill, une-deux avec Triton, et le halfelin de la BT met un second but pour son équipe à la 8ème. Les Démons sont sonnés ! Les deux dernières minutes seront également à l'avantage de la BT.
2-0, le match s'emballe. La BT donne toujours une bonne impression, avec en prime des conclusions, et les Démons sont toujours à la peine (56% - 44%).

3ème tiers-temps

Dernières minutes de jeu pour la Big team en 3-5-2 et les Démons de Minuit en 3-2-5. Disons-le tout de suite, la BT a continué de dominer jusque'à la fin. On sent toutefois que les joueurs des deux côtés n'y croient plus, malgré les injonctions de leur coach sur la touche. Même avec une victoire, les deux équipes seront éliminées aujourd'hui, alors les joueurs évitent les chocs et les challenges physiques. Aucun but, aucun blessé, et juste quelques percussions sans conséquences tout au long de ces dix dernières minutes de jeu. On joue à 95% dans la moité de terrain des Démons, mais le public n'aura jamais une occasion de se lever, la défense des Démons contrôlant tout de même très bien ses derniers mètres.
2-0 et 47% - 53% pour le troisième tiers temps. On retiendra de la BT qu'elle avait toute les qualités pour parvenir à la finale, mais ses deux matchs nuls lui ont porté préjudice. Pour les Démons, on se rappellera longtemps le jeu physique qu'ils ont réussi à mener lors de ce tournoi. Mais l'aventure s'arrête là pour les deux équipes.

Les Grands Ducs d'Agramor 3 - 0 Les Gorilles Blancs

1er tiers-temps

Très bonne vente de billets pour cette rencontre, et n'oublions pas que les Gorilles ont un match de retard. Les Grands Ducs d'Agramor en 4-3-3 contre les Gorilles Blancs en 5-2-3. Les Ducs sont les premiers à attaquer, avec une formidable poussée dès la première minute. Grevot Pigan est même sur le point de marquer, parvenant à moins d'un mètre de la ligne de but, mais une droite du nain Thoron Hachecoeur calme ses ardeurs. Les Ducs ne renoncent toutefois pas et continuent de pousser. On semble alors assister à un remake du match précédent de la BT contre les Démons. Les Gorilles essayent de relancer, mais n'y parviennent pas, les avants et les milieux des Grands Ducs effectuant un travail spectaculaire. On arrive alors à la 10ème minute du match. Les Gorilles n'ont pas une seule fois passé la ligne médiane du terrain. On se demande s'ils ont profité de leur journée de repos pour s’entraîner ou pour boire leur fameuse bière. Ils sont méconnaissables. Les Ducs continuent de leur côté à tout donner, mais reconnaissons que jusque là toutes leurs attaques ont été arrêtées par les Gorilles. C'est alors que Bill récupère la balle en milieu de terrain et lance loin devant pour Branel de Calbev, la star des Ducs qui a été plutôt discret jusque là, lequel passe à Ronnald Dendesuc qui n'a aucun défenseur face à lui, et ouvre alors le score facilement. Il ne restait que quelques secondes de jeu.
1-0 pour les Ducs. Tout comme pour le match précédent, la possession de 25% - 75% n'indique qu'une chose : l'impossibilité pour les Gorilles de relancer et de sortir de leur camp avec la balle. Aucun blessé pour le moment.

2ème tiers-temps

Même formation pour les deux équipes lors du second tiers-temps. On assiste durant les six premières minutes à la répétition du premier tiers-temps : les Grands Ducs à l'attaque jouent entièrement dans le camp des Gorilles qui essayent de résister, tant bien que mal. Les deux équipes comptent dans leur effectif les meilleurs buteurs du tournoi, mais aucune n'a de véritable cogneur, et cela se voit sur le terrain. Aucun choc frontal, on joue presque fairplay, aucun blessé. La seule action qui réveille le public lors de ces dix minutes est l'attaque des Ducs à la 6ème, avec les humains qui fixent la défense adverse et avancent en mêlée. Les Gorilles, pourtant plus nombreux, ne parviennent pas à repousser le rouleau compresseur d'Agramor, et Grevot Pigan augmente l'avance des Ducs en marquant le deuxième but de ce match.
2-0 au bout de ce deuxième tiers-temps. Les Ducs nous font une très bonne impression, se ménageant physiquement en évitant les contacts tout en parvenant à marquer. De leur coté les Gorilles nous déçoivent. Avec de nouveau 25%-75% de possession, ils ne parviennent à rien dès lors qu'ils récupèrent la balle. La journée libre qu'ils ont eu semble avoir été un mauvais coup du sort pour eux, avec comme conséquence de les avoir rouillé au lieu de les requinquer.

3ème tiers-temps

Les Grands Ducs d'Agramor ajustent un tout petit peu en 4-4-2, alors que les Gorilles Blancs se mettent clairement à l'offensive pour ce dernier tiers-temps avec un 3-2-5. Mais rien n'y fait, les Gorilles ne sont pas dans le match. Les Ducs contrôlent le milieu de terrain et relancent sans cesse à leurs avants. Les Gorilles subissent encore et toujours ; répétition des tiers-temps antérieurs. Ylu va devoir réviser sa tactique parce que si ses joueurs continuent comme cela, il y a peu de chance qu'ils accèdent à la finale. On joue en permanence dans la moitié de terrain des Gorilles, et dès qu'ils ont la balle, on les sent tétanisés, ne sachant pas comment faire pour relancer. Et, comme avant la pause, à ce petit jeu il y a forcément un moment où ils font une erreur et les Grands Ducs, très en forme, en profitent. Cela se passe pour ce dernier tiers-temps à la 4ème minute, lorsque Branel de Calbev parvient à s'emparer de la balle et marque le troisième but pour son équipe.
3-0 et 38%-62% pour la possession. Un résultat logique aux vues du comportement des joueurs durant ces 30 minutes. Les Grands Ducs terminent ce tournoi en montrant une belle image. Assurément une équipe qui, si elle était rentrée dans le tournoi plus tôt, aurait pu accéder à la finale. Pour les Gorilles, c'est une grosse déception, car ils étaient clairement dans les deux favoris non seulement de cette poule, mais pour la victoire finale. Mathématiquement tout n'est pas perdu pour eux toutefois, mais il va falloir qu'ils se remuent car, en l'état, on ne parierait pas une pièce sur eux.

Les Gorilles Blancs 2 - 2 Les Sangliers Sanglants

1er tiers-temps

Meilleure vente de billets du round 5 pour cette rencontre qui oppose les deux premiers de la poule A et devrait déterminer qui passe à la finale. Les deux équipes se mettent en 3-4-3 et les Gorilles blancs attrapent la balle les premiers. Les joueurs de ylu passent alors tout de suite à l'offensive et une mêlée se forme dans le camp des Sangliers. Des joueurs de chaque équipe en sortent sonnés. 4ème minute, toujours pas de but, mais un jeu physique comme on les aime entre deux équipes de même niveau. Ça cogne un peu dans tous les sens, et les premiers à faiblir physiquement sont les Sangliers avec le gobelin Wixik des 3S qui doit sortir suite à un choc avec le nain Boron Têtedepioche, puis un peu plus tard avec la sortie de Zibrex pour un autre coup de ce même Boron. Les Gorilles profitent alors bien de leur supériorité numérique et, à la 5ème, Thurin Rochepatte ouvre le score pour les Gorilles. 8ème minute, toujours à 10 contre 8, Thurin remet ça et marque un second but. Les 3S souffrent mais ne se rendent pas et, malgré leurs deux blessés, ils résistent encore et toujours. Suite au nouvel engagement, ils gagnent la balle et contre-attaquent dans la sueur et les larmes, avec une belle conclusion de l'humain Tedric à la 9ème, ce qui permet à son équipe de recoller un peu au score.
2-1 pour ce match qui tient toutes ses promesses ! Suite au désastre de leur prestation contre les Grands Ducs, on retrouve les Gorilles qui nous ont fait rêvé depuis le début de ce tournoi. Et côté Sangliers, aucune déception. Les joueurs nous ont montré que, même en infériorité numérique, ils sont capables de tenir face à l'une des meilleures équipes de la compétition. Si leurs deux blessés reprennent le jeu lors du second tiers-temps, les Gorilles ne vont pas l'avoir facile. La possession est logiquement en faveur des Gorilles (76% - 24%) mais, rappelons-le encore une fois, à 8 contre 10.

2ème tiers-temps

Ylu conserve son 3-4-3 et les Sangliers de Tirion renforcent leur milieu avec un 3-5-2. C'est Maazy le gobelin qui gagne la balle le premier pour les 3S. Passe à Zurag, qui lui remet la balle un peu plus tard, coup de coude au nain Morin au passage, puis passe au gobelin Wixik, et dès la 2ème minute de ce second tiers-temps les Sangliers égalisent. Quel match ! La rencontre devient alors encore un peu plus rude. Bagarre générale au milieu du terrain à la 3ème. L'hobgobelin Shoulder et le demi-orque Zordash, tous deux des 3S, s'en donnent à cœur joie. La tête en sang, le demi-orque Broc et le nain Jinkel doivent sortir se faire soigner. On retrouve le 8 à 10 de la première période, mais en faveur des Sangliers cette fois-ci. 4ème minute, les Gorilles prennent énormément de risque, et jusque là en ont plutôt payé les frais, mais suite à un mouvement osé, Thoron Hachecoeur arrive dans le dos de Wixik, le gobelin qui vient de marquer, et l'envoie sur la touche voir son guérisseur, la colonne presque cassée en deux. 5ème minute, l'hobgobelin Shoulder, décidément en forme, affronte en face à face à Burlin Dentdemarbre. Le nain ne résistera pas et doit sortir. 7ème minute, Zordash le demi-orque de la 3S frappe Brouc Cassepipe, qui doit à son tour sortir. On joue à 6 contre 9 ! Incroyable ! Toutefois les nains sont héroïques et ne flanchent pas. Ils ne prendront pas plus de but.
Retournement de situation avec cette égalité parfaite 2 à 2 (45% - 55%). Un seul but mais énormément de blessés. Les coups sont d'une violence extrême. Le meilleur match de poule selon nous. Le public a d'ailleurs passé presque l'intégralité des 10 minutes debout. On en redemande et on a hâte de voir le dernier tiers-temps.

3ème tiers-temps

Les Gorilles Blancs montent un peu avec un 2-5-3 et les Sangliers Sanglants de Sorma en défense avec un 4-4-2 pour jouer la contre-attaque. Ça reprend physique de suite, et c'est l'hobgobelin Shoulder qui en fait les frais le premier, se retrouvant sonné dès la première minute. À la 2ème, c'est au tour de Maazy, puis à la 4ème encore une fois ce gobelin qui se retrouve groggy à terre. On en est à la moitié du dernier tiers-temps et seuls les Sangliers se retrouvent à terre ; on tremble pour eux car physiquement ils ne semblent plus en mesure de supporter le jeu physique imposé par les Gorilles. 6ème minute, le vent tourne. C'est maintenant au tour du nain Boron Têtedepioche, puis deux minutes plus tard à celui de Brouc Cassepipe, de se retrouver au tapis. Aucun vrai blessé jusque là toutefois. À la 9ème, on croit assister au tournant du match, avec la sortie de Tedric de la 3S, suite à un choc avec le demi-orque Broc. Puis à la 10ème c'est Maazy, lui aussi des Sangliers et qui décidément en a pris plein la tête aujourd'hui, qui doit sortir, suite à un coup de tête du nain Morin Fierpierre. 10 contre 8 mais plus que quelques secondes pour marquer, les Sangliers donnent tout pour tenir... et tiennent ! Au final le score reste donc vierge pour ce dernier tiers-temps.
2-2. Les Gorilles n'ont rien à se reprocher (46% - 54%), ils ont fait un excellent parcours durant ce tournoi, mais le match nul suffit à la 3S pour se qualifier. La finale verra donc Les Sangliers Sanglants de Sorma s'affronter à Cauchemar en cuisine.

Poule B

Cauchemar en cuisine 4 - 1 Les Faucheurs sanglants

1er tiers-temps

Dernier match de poule pour ces deux équipes, et on découvre enfin les deux nouvelles recrues des cuisiniers : deux orques ! Cauchemar en cuisine en 3-4-3 et les Faucheurs sanglants dans un offensif mais dangereux 2-4-4. L'orque Bohg gagne l'engagement. Ça joue rude en milieu de terrain durant les trois premières minutes, puis Cauchemar en cuisine parvient à avancer durant la 4ème. Tarkak rate son interception d'une passe à l'elfe Thia Melianne, qui remet à Aeril Galanodel, qui passe à Perin Pied Léger, et l'halfelin ouvre le score à la 5ème ! 6ème minute, longue passe en avant des cuisiniers pour Thia, qui passe à Aeril Galanodel, et l'elfe augmente l'avance avec un superbe but tout en feinte. 7ème minute, les Faucheurs sont submergés, et les cuisiniers leur font boire le bouillon : le demi-orque Krusk fait sortir pour blessure à Tarkak, un peu plus tard c'est Thork qui fait sortir à Charles, et à la 9ème c'est l'orque Bohg qui, lors d'un choc avec Igor, envoie l'humain des Faucheurs sur la touche. À 7 contre 10, impossible pour les joueurs de boblebuter de contrer la marée de Taelas, et en toute fin de tiers-temps, Thia Melianne marque le troisième but pour les cuisiniers.
3-0 et une incroyable domination des cuisiniers (80% - 20%). On a du mal à voir comment les Faucheurs pourraient se récupérer.

2ème tiers-temps

Cauchemar en cuisine reste en 3-4-3 et petit ajustement pour les Faucheurs sanglants avec un 2-5-3 qui continue d'être offensif. C'est Tarkak qui gagne l'engagement, et les Faucheurs partent à l'attaque. On assiste à un très beau jeu durant les cinq premières minutes, les deux équipes jouant la balle à fond et évitant les contacts. On joue énormément en milieu de terrain, le tiers-temps semble très équilibré. Puis à partir de la 6ème, les joueurs semblent perdre patience et le jeu commence à se muscler, à l'initiative des cuisiniers qui commencent à distribuer les mandales. Les Faucheurs se mettent alors à répondre à partir de fin de la 7ème. Bran Stormwind, Ander Stormwind puis Pavel Chernin sont mis hors jeu temporairement en moins d'une minute. À 10 contre 7, l'horizon s'ouvre enfin pour les Faucheurs, et l'elfe Sylviatiel, meilleur buteur du championnat jusque là, marque le premier but pour les Faucheurs à la 8ème. On en restera là jusqu'au coup de sifflet pour la pause.
3-1, belle réaction des Faucheurs qui remontent un peu au score, mais on ne peut toutefois par dire que c'est la déroute pour Cauchemar, qui a toujours 2 buts d'avance (50% - 50%). La fin de match s'annonce passionnante, on n'imaginait pas un tel réveil des Faucheurs.

3ème tiers-temps

Cauchemar en cuisine plus défensif (4-4-2) et les Faucheurs sanglants, qui n'ont pas grand chose à perdre, toujours offensif (2-5-3). Le match est toujours musclé, ça envoie de part et d'autre, mais Cauchemar reprend la domination sur le terrain. Belle occasion manquée de Thia Melianne, qui est sonnée à quelques mètres de la ligne à la 3ème minute. Les Faucheurs contre-attaquent et traversent tout le terrain, Sylviatiel en pointe est à son tour sur le point de marquer à la 5ème, mais la défense des cuisiniers évitent le pire. À la 7ème c'est Srukruk qui a une belle occasion, mais il est attrapé par Ander Stormwind. À la 8ème, suite à une agression de Krusk sur Brakburk, ça repart alors à l'autre but du terrain, du côté des Faucheurs. Les avants des cuisiniers poussent, poussent et poussent, et au tout début de la dernière minute de jeu, Aeril Galanodel trouve la faille et assoit la victoire pour Cauchemar en cuisine. En toute fin de partie, ultime coup d'éclat des Faucheurs, avec un joli choc entre le gobelin Tarkak et l'humain Pavel Chernin, qui résulte en une sortie forcée du joueur de Taelas, mais cela ne changera rien au score.
4-1 en fin de compte et 58% - 42% pour la possession de la balle. Cauchemar en cuisine a les deux pieds en final, et pour les Faucheurs, la compétition s'arrête là.

Les Sables du couchant 3 - 0 Les Baladins écarlates

1er tiers-temps

Les deux équipes sont en 4-3-3. On assiste dès le départ à un match agréable, avec de très belles passes de jeu, dans ce qui semble un respect mutuel entre les joueurs. Ça joue la balle, et rien que la balle. Un peu trop peut-être d'ailleurs, le public aime bien voir dans ces matchs de Balle Sanglante, et plus encore à ce niveau de la compétition, au dernier round des poules, un peu de contact, voire même un peu de sang, soyons francs. Durant les cinq premières minutes, les Sables dominent largement grâce à un efficace jeu aérien. Ils regagnent en une seule passe tout le terrain que les Baladins s'efforcent de prendre mètre par mètre. Et cette phase de jeu se conclue par un but de l'elfe Crim à la fin de la 5ème minute pour les Sables. Et on se demande encore comment les Sables font pour ne pas marquer un second but par la suite car, si les Baladins ont la balle en main presque toute la deuxième partie de ce tiers-temps, ils sont incapables de la faire sortir de leur défense.
Un mérité 1-0 pour les Sables et, malgré une forte possession en leur faveur (25% - 75%), les Baladins nous font très mauvaise impression en ce début de match.

2ème tiers-temps

Il semble que les deux coachs aient pris conscience de l'ennui qu'a procuré le premier tiers-temps, et on ne va pas être déçu lors de cette seconde période. 4-3-3 contre 3-4-3. Xelya gagne l'engagement et les Baladins sortent les griffes en attaquant immédiatement. Mais face aux griffes, les Sables sortent les poings. En quelques secondes on assiste à trois chocs, et si Felderen et Elmonster s'en sortent, l'elfe Elderen ne se relèvera jamais. Le coup de tête que lui a mis l'humain Beth au moment où l'elfe attrapait la balle a été mortel. On n'en est qu'à la deuxième minute de jeu et le public est chaud patate ! Pas encore de but, mais les coups fusent, et les Baladins n'encaissent plus... Xelya, Jormungar et Galin sont à leur tour frappés par les joueurs des Sables qui installent une véritable terreur sur le terrain. Du coup, lorsque Crim et Janis attaquent, les Baladins semblent hésitants à se mettre en face, et le gnome conclue facilement. 2-0. Plus tard c'est Hurke qui en prend plein la tête, puis Elminster de nouveau, ce dernier devant même sortir. Trop c'est trop semble-t-il dire à As, son agresseur, alors qu'il regagne la touche en boitant. À 8 contre 10, tout le monde parie sur un score fleuve à la fin du temps réglementaire, mais les Baladins semblent se ressaisir. À la fin de la 7ème ils sont même sur le point de marquer, mais la solide défense des Sables intervient à temps. 9ème minute, encore un blessé, mais du côté des Sables cette fois, avec Hamlet qui sort suite à un coup porté par Jormungar. Et les troubadours tiendront tout de même jusqu'au coup de sifflet sans prendre un autre but. Chapeau les artistes !
Quel second tiers-temps ! Rien à voir avec le début de match. Un but, un mort et deux blessés. À défaut de se qualifier pour la finale, Tom76 et ses joueurs assurent le spectacle jusqu'au bout (76% - 24%) !

3ème tiers-temps

Formation inchangée pour les deux équipes, et ça repart aussi physique que le deuxième tiers-temps, mais avec également beaucoup de jeu aérien. Toutefois la pause semble avoir fait effet, et les joueurs encaissent un peu mieux. 4ème minute, les organismes commencent à se fatiguer... surtout ceux des Baladins... Beth envoie l'elfe Felderen se faire soigner, et As fait de même avec Fregon. La tactique des Sables semblent bien au point : de nouveau les Baladins sont en infériorité, et la porte des buts devrait s'ouvrir. Et en effet, à la 7ème, le buteur star de Sables, l'elfe Crim, reçoit une bonne balle du demi-orque Frorc et marque, assurant définitivement la victoire pour son équipe. 8ème minute, petite réaction virile des Baladins, avec un choc entre Xelya et le demi-orque Hurke, duquel c'est le milieu de terrain des Sables qui doit sortir se faire soigner.
3-0 et 51% - 49%. La domination de Sables a toutefois été claire tout au long des 30 minutes de jeu. Pas tellement au niveau technique, mais principalement au niveau physique. Et nous savons tous qu'à la Balle Sanglante le physique compte énormément. Les Sables confirment qu'ils avaient tout pour accéder à la finale, au contraire des Baladins qui nous semblent un peu faibles physiquement pour caresser les mêmes ambitions. Il reste toutefois encore un match à ceux-ci pour nous prouver le contraire.

Les Baladins écarlates 0 - 0 Nains-Cognito

1er tiers-temps

C'est parti pour ce match un peu boudé par le public, les deux équipes jouent en effet pour l'honneur, elles sont éliminées toutes les 2. Les Baladins écarlates en 3-4-3 contre Les Nains-Cognito en 5-2-3. Les Nains-Cognito gagnent l'engagement par Nain-connu, mêlée au centre du terrain, récupération Jormungar pour les Baladins, Nain-poli lui reprend la balle… Mais Jormungar, encore lui, récupère une nouvelle fois la balle et adresse une superbe passe à Fregon, à quelques mètres de la ligne de but des Nains. Il passe à Felderen en position de marquer, mais Nain-Patient le plaque violemment, l'elfe reste au sol. Les nains repartent vers le milieu du terrain, nouvelle mêlée, quelques coups et c'est Filben qui sort avec la balle pour les Baladins, très belle passe pour Fregon en pointe qui est arrêté sur la ligne par un lourd plaquage de Nain-Possible. Les baladins tentent encore plusieurs attaques mais rien ne passe.
Toujours 0-0 à la fin du premier tiers temps. Possession de la balle très en faveur des Nains (62% contre 38%) mais uniquement dÛ à leur grosse défense, car on a joué exclusivement dans le camps des nains. Les attaques des Baladins vont-elles réussir à passer la muraille naine ? Nous le verrons dans les deux derniers tiers-temps.

2ème tiers-temps

Deuxième tiers-temps, les Baladins écarlates toujours en 3-4-3 contre les Nains-Cognito en 4-4-2. Les nains semblent vouloir prendre possession du milieu de terrain. Filben gagne l'engagement pour les Baladins, Nain-Capable lui arrache la balle des mains et part vers l'avant, il défonce littéralement Areus sur son passage, puis assène une grosse taloche à Filben qui voulait reprendre le ballon. Mêlée au milieu du terrain, Jormungar des Baladins intercepte une très mauvaise passe, cafouillage au centre. Nain-Prévisible récupère la balle, il lance à… personne, jamais vu un lancé aussi ridicule. Ah les nains qui jouent en passe c'est toujours drôle ! Galin récupère la balle pour les baladins. Nain-Capable qui adore vraiment les halfelins assomme encore Filben d'un coup de poing sur le crâne. Ça repart avec Nain-Précis qui lance pour… Galin, un autre nain, mais de l'autre équipe, qui transmet à Kultar pour les Baladins. Nain-Précis, peut-être vexé, récupère le ballon, mal lui en prend car il est aussitôt séché par Natash. Nain-Parfait a du mal à se relever aussi. Nain-Prudent récupère la balle… On s'ennuie un peu, une partie du public siffle, une autre quitte déjà le Théâtre. Ceux là ne verront pas l'action du match : nouvelle mauvaise passe de Nain-Prudent pour Natash des Baladins qui relance pour… Nain-Parfait des Nains-Cognito qui redonne finalement à Natash !
Nous en resterons là, pas de but, pas de blessés, pas d’occasions de but. Finalement heureusement que les nains jouent en passes, on rigole un peu au moins. Toujours 0-0 avant le dernier tiers temps.

3ème tiers-temps

Nous attendons les joueurs pour la fin du match Baladins Écarlates contre Nains-Cognito, ils n'ont pas l'air de vouloir revenir sur le terrain… Ah les voilà, pas de changements de formation : 3-4-3 contre 4-4-2, on dirait que les coachs sont satisfaits de ce match nul, puisque de toutes façons ils sont éliminés. C'est parti, Nain-Prudent gagne la balle. Les nains à l'attaque, à la naine cette fois, tout en force et en percussions. Filben des Baladins reste au sol, il doit y avoir un concours chez les Nains-Cognito, à celui qui met le plus de baffes au halfelin. Les nains progressent, ils ne sont plus qu'a quelques mètres de la ligne… Très belle interception de Natash qui arrache la balle aux nains et qui relance… pour Nain-Précis ! Ce Natash récupère beaucoup de balles, mais il est vraiment mauvais en passes. C'est kultar qui vient soutenir son camarade et rentre dans la mêlée, nous sommes toujours devant la ligne des Baladins. 6ème minute, c'est un Kultar furieux qui sort de la mêlée avec le ballon et qui progresse, il raffûte violemment Nain-Parfait, marche sur Nain-Précis et met un coup de tête à Nain-Prévisible, relais avec Areus, puis passe à Filben, les Baladins à l'attaque. Nain-Prévisible saute sur le halfelin… qui se relève d'un seul coup en donnant un gros coup de tête sous le menton du nain, qui tombe sonné. La balle à Felderen, mais Nain-Patient le stoppe sans ménagement.
Retour au centre du terrain pour la fin du match, nous en resterons là, tiers-temps équilibré, score final 0-0 et deux équipes manquant de motivations qui rentrent au vestiaire.

Par Leif.