Monsters of the Multiverse

[ Les Monstres du Multivers ]

Monsters of the MultiverseSortie VO : 16 mai 2022 (49.95 $US)
Sortie VF (WotC FR) : 13 septembre 2022 (39.99 €)

Nbre de pages : 288

Critique : laisser votre avis sur ce livre

Achat : acheter sur Amazon


Un livre pour joueurs et MD, contenant plus de 30 races de personnages pour les joueurs mises à jour et un énorme bestiaire avec plus de 250 monstres et blocs de statistiques repensés, le tout pouvant être utilisé dans n'importe quel monde de D&D.

4 critiques (2 )
par Razelbec
Quelle déception que ce supplément ! Pensé pour "remplacer" ou plutôt "compiler" le Volo's Guide to Monsters et le Mordenkainen Tome of Foes, il aurait pu devenir une sorte de compendium intéressant qui aurait pu combler quelques erreurs et lacunes des deux opus sus-cités, mais il n'en est rien. À la place, le Monsters of the Multiverse se contente de deux grosses parties : dans la première, il s'agit d'aligner les races jouables (en les modifiant afin de les lisser. Sur ce point, il y a débat : êtes-vous pour un lissage qui enlève toute aspérité aux personnages ? Dans ce cas, ce livre est pour vous) en manœuvrant de manière à ce que toutes soient plus ou moins au même niveau de "puissance". Dans la seconde, il s'agit ni plus ni moins d'un bestiaire qui reprend la plupart des monstres présentés dans les ouvrages précédents (et en rajoute quelques-uns dont l'indispensable bloc de stat du dauphin) qui ne seront pas réédités car considérés parfois comme "problématiques" et discriminants (l'exemple le plus flagrant concernant le paragraphe manquant sur les drows). Ce bestiaire reprend donc les créatures en les modifiant légèrement afin de simplifier l'usage, notamment, des sorts, qui deviennent parfois des capacités magiques. Sur ce point particulier, je dois reconnaître que l'idée, si elle n'est pas toujours bien exploitée, est intéressante. En revanche, on perd toute la partie lore qui était présente dans les deux opus originels qui, déjà, n'étaient pas très fournis en information... In fine, il s'agit d'un supplément qui peut s'avérer utile si l'on ne possède pas déjà les deux premiers bestiaires, à savoir le Volo's Guide to Monsters et le Mordenkainen Tome of Foes, ou si l'on souhaite avoir sous la main une nouvelle version des races jouables. Mais il reste un supplément très, mais alors TRÈS dispensable...
par krokus le merdifiant
Une compilation épurée du Volo's Guide et du Mordenkainen plutôt fade. Toute la substantifique moelle a été évacuée (exit le lore des créatures et des races) et on a juste un bestiaire sans saveur. Même les races jouables ont été lissées (exit les modificateurs raciaux). À réserver à ceux qui ne lisent pas l'anglais. Sinon préférez de loin les ouvrages précédemment cités.
par blueace
Pour comprendre ce livre, il faut d'abord avoir bien conscience que D&D propose des règles et des outils, pas un univers. Chaque MD doit pouvoir façonner son monde comme il le souhaite. L'époque est finie où tous les orcs étaient des riders mauvais et tous les gobelins vivaient dans des cavernes. Alors oui, ce livre propose peu de lore en comparaison avec les bestiaires antérieurs sur lesquels il se base (le Volo's Guide et le Mordenkainen's Tomes of Foes), et c'est justement pour cela qu'il porte ce nom : les Monstres du Multivers. Des monstres qui doivent pouvoir être insérés dans n'importe quel univers de jeu, ceux où les hobgobelins sont des légionnaires comme ceux qui en font des marchands. Ce livre offre donc aux MD tout l'aspect technique et tous les blocs stats dont ils ont besoin pour équilibrer des combats. Le lore, lui, dépend du monde. D&D ne définit plus les stéréotypes. De plus, faut arrêter de se la raconter, ce dont on a besoin et dont on se sert, c'est les blocs stats. Le reste, c'est du remplissage ! Combien ont lu tous les textes d'ambiance du Monster Manual ? Et n'oublions pas que par rapport aux blocs stats initiaux (ceux du Volo's Guide et du Mordenkainen's Tomes of Foes donc), Monsters of the Multiverse apportent de nombreux petits ajustements pertinents et intéressants. En ce qui concerne l'autre partie, les races pour PJ, on aime ou on aime pas, mais force est de reconnaître que cet ouvrage propose une compilation inédite qui intéressera surement les gros joueurs, et reste complètement optionnelle pour ceux qui jouent moins. Bref, un bestiaire sous forme de compilation qui remplit bien son rôle en définissant toute la partie règle. Aux MD de définir le lore... si tant est que cela soit vraiment nécessaire.
par Arkelath
Vous n’aimez pas l’idée d’incarner une créature différente des autres avec ses capacités propres, ses forces et faiblesses? Vous préférez incarner une forme humanoïde sans particularités ni personnalité sur laquelle on a collé un skin d’elfe, de nain ou autre? Vous avez en horreur l’originalité et la diversité? Ce livre est fait pour vous! Pour le reste, un bestiaire sans saveur vaguement revisité. Tout à fait dispensable…