Curse of Strahd

[ La malédiction de Strahd ]

Aventure classée #1 par la communauté d'AideDD

Curse of StrahdSortie VO : 15 mars 2016 (49.95 $US)
Sortie VF (BBE) : 30 novembre 2018 (50.00 €)
Sortie VF (WotC FR) : 25 novembre 2022 (39.99 € ?)

Nbre de pages : 256

Achat : acheter sur Amazon

Avis : laisser votre avis sur ce livre
Classement : voter pour vos aventures préférées

Niveaux : aventure pour PJ niveau 1 et qui les mènera au niveau 10.


Sous un ciel d'orages se détache la silhouette du comte vampire Strahd von Zarovich. Les grondements du tonnerre s'abattent sur les flèches d'un château et le vent hurlant redouble d'intensité. En contrebas, vers le village de Barovie, un groupe d'aventuriers vient d'entrer dans son domaine. Son plan se déroule comme prévu : il savait qu'ils allaient venir, et pourquoi. Le maître de château Ravenloft donne un dîner ce soir, et vous êtes ses invités.

Le livre propose :

  • couverture, crédits, sommaire (3 pages)
  • une introduction (5 pages)
  • l'aventure en elle-même (200 pages)
  • un nouvel historique : hanté (2 pages)
  • une mini aventure, Death House, pour monter les PJ du niveau 1 au niveau 3 (10 pages)
  • de nouveaux objets magiques (4 pages)
  • un bestiaire avec entre autres les stats de Strahd von Zarovich (18 pages)
  • les cartes du jeu de Tarokka (8 pages)
  • des aides de jeu sous forme de lettres (6 pages)
1 avis (3 sur 5)
par Razelbec
Je sais que cette campagne est considérée par beaucoup comme l'une, sinon LA meilleure pour D&D 5... et je ne suis pas réellement d'accord, mais je vais développer. Certes, le cadre de la Barovie est intéressant et les lieux présentés sont parfois très inspirants. Certes, le personnage de Strahd, un Dracula en puissance, peut s'avérer amusant ou effrayant, mais toujours manipulateur affable. Certes, il y a des PNJ très attachants et des situations présentées qui prêtent à l'aventure... Alors pourquoi n'ai-je pas senti le "souffle" de l'aventure en Barovie ? Peut-être simplement parce que narrativement, les successions de lieux semblent parfois par trop artificiels... peut-être aussi que certains PNJ, tout attachants soient-ils, renvoient une image un peu trop factice... peut-être aussi que cela tient au côté trop "étouffant", là où les autres campagnes D&D 5 font globalement la part belle au côté épique de ce jeu. En fait, pour avoir joué ou maîtrisé quasiment toutes les versions de Ravenloft depuis la première, je trouve que ce setting se prête mieux à un One shot qu'à une campagne. Après tout, c'est ainsi qu'il a été pensé : les PJ arrivent sur place et ont une nuit pour s'en sortir. En réalité, avec un peu de mise en place, Curse of Strahd pourrait prendre toute sa saveur si elle était séparée en aventures plus cloisonnées, qui pourraient toutes être jouées par des groupes différents, à Halloween, dans le cadre d'une mise en place particulière. Ainsi, sur quelques années, les mêmes joueurs, ou d'autres, pourraient entendre parler de leurs anciens personnages qui ont enquêté sur les fameuses tartes de Valaki, sur les gemmes des mages du vin, sur le temple d'Ambre, jusqu'à ce qu'un jour, un dernier groupe se lance à l'assaut du château... Bref, cette campagne est indéniablement intéressante, clairement bien écrite et pensée, mais par trop "lourde" dans son atmosphère et sa résolution, trop factice dans sa narration, pour en faire une grande aventure épique. Cela dit, il ne faut pas bouder son plaisir et rencontrer le maître des lieux est toujours une expérience... inoubliable !