Mystra

Déesse de la magie, NB [Savoir]

Mystra est la troisième divinité à porter le titre de Mère de Toute Magie. La première était Mystril, qui est morte en sauvant la Toile de l'arrogance de l'archimage Karsus. La deuxième fut celle qui nomma les premiers élus de Mystra, dont Elminster, Khelben et les Sept Sœurs, puis mourra sous les coups de Heaum, pendant le Temps des Troubles, alors qu'elle essayait de rejoindre les plans. À la fin de la crise des avatars, une magicienne mortelle du nom de Minuit repris le nom de son prédécesseur lorsqu'elle accéda au statut de divinité.

La Mère de Toute Magie

Mystra

Une étoile

Mystra est l'incarnation de la Toile, dont elle autorise l'utilisation et qu'elle entretient. La Toile est le conduit qui permet aux lanceurs de sorts mortels et aux créateurs d'objets magiques d'accéder sans danger à la force brute de la magie. Mystra est aussi la déesse de tout ce que la magie peut apporter, ce qui fait d'elle l'un des êtres les plus puissants qui s'intéressent à Toril. Même si elle penche en faveur du bien, elle a appris qu'en tant que divinité de la magie, elle doit préserver l'équilibre. Bien qu'elle puisse s'opposer à la création de nouveaux sorts ou objets magiques qui s'opposent à sa philosophie, elle utilise rarement ce droit de veto, à moins que la Toile ou la magie en général ne soit menacé.

Histoire et relation

Comme Cyric et Kelemvor, il fallut un certain temps à la nouvelle Mystra pour s'habituer à son nouveau rôle en temps que divinité. Pendant une décennie, elle combattit son vieil ennemi Cyric à plusieurs occasions et, pendant un temps, retira même aux dieux comme aux mortels l'usage de la magie. Néanmoins, depuis, elle a accepté son rôle de gardienne de l'équilibre et de protectrice de la Toile. Mais Minuit ne fut pas longtemps la déesse de la magie. En 1385, Cyric l'assassine à la demande et avec l'aide de Shar, qui cherchait à obtenir le contrôle de la Toile. Toutefois le résultat de la disparition de Mystra ne fuit pas celui escompté, et cela provoqua la Magepeste. En 1479, Mystra réapparaît, très diminuée, et contacte Elminster pour lui demander de lui trouver de nouveaux élus. Quelques semaines plus tard, Elminster parvint alors à rétablir une grande partie du pouvoir de sa divinité et, l'année suivante, la Magepeste est définitivement terminée, avec l'événement connu sous le nom du Retour de Mystra. La Toile est ressuscitée en même temps que la déesse, et la magie fonctionne de nouveau quasiment comme avant la Magepeste. Ce n'est toutefois qu'en 1487 que Mystra reprend complètement à sa place.

Azouth, qui a également repris dernièrement sa place dans la panthéon, est le conseiller de Mystra. La Mère de Toute Magie est aussi alliée aux divinités de la connaissance comme Oghma, et à des divinités de la magie d'autres panthéons, comme Corellon Larethian. Ses liens avec Séluné sont très forts. Bien qu'elle haïsse Cyric et que Baine la dégoûte, son ennemie jurée est Shar, qui entre autres a secrètement créé la Toile d'Ombre en des temps anciens, en réponse à la création par Séluné de la Toile.

Clergé et temples

Aimez la magie pour elle-même. Ne la considérez pas comme une simple arme vous permettant de modeler le monde à votre volonté. La véritable sagesse est de savoir quand ne pas utiliser la magie. Lorsque vos pouvoirs se développent, tentez de vous servir moins souvent de la magie, car il arrive que les menaces ou les promesses de son utilisation surpassent ses possibilités. La magie est un Art, un don, et ceux qui peuvent la manipuler sont des individus bénis du plus grand des privilèges. Comportez-vous humblement plutôt que fièrement. Faites attention à la manière dont vous allez l'utiliser. Manipulez l'Art avec prudence et de manière efficace, et non pas sans but et de manière impulsive. Cherchez toujours à apprendre et à créer de nouvelles formes de magie.

Le clergé de Mystra travaille avec acharnement pour conserver la connaissance ésotérique, afin que la magie puisse continuer à s'épanouir. II dispose de bibliothèques secrètes, de refuges personnels, de laboratoires expérimentaux sous bonne garde et de nombreuses caches. Il recherche aussi les êtres particulièrement doués pour la magie et surveille le pouvoir et le comportement des individus susceptibles de devenir des lanceurs de sorts d'importance. Il s'intéresse activement aux sources de magie ancienne, souvent dans des tombes ou des ruines dangereuses, voire même auprès des liches. Il considère qu'il est plus important de connaître l'emplacement exact des artefacts et des objets de pouvoir que de les posséder, mais quand cela est possible, il tente de les arracher des mains des êtres maléfiques et agressifs, des irresponsables et des malades mentaux.

Les temples de Mystra peuvent être de n'importe quelle taille et avoir n'importe quelle structure ; certains sanctuaires sont simplement des cavernes ou des grottes naturelles. Tous sont des œuvres d'art (ou d'Art) construits par magie et enveloppés de nombreux sorts. Ils sont souvent remplis d'objets magiques, de nature plus ésotérique que pratique. La plupart comprennent une cour centrale ouverte dans laquelle se tiennent les offices quotidiens et où l'on peut observer les étoiles pendant la nuit, ou leurs représentations magiques. Les chambres mineures servent de bibliothèques de savoir magique ou de laboratoire pour mener des expériences sur l'Art. Les sites dédiés à la divinité sont altérés par la Toile pour améliorer le pouvoir des incantations.

Tous les détenteurs de pouvoir magique et les érudits profanes, quelle que soit leur race, sont les bienvenus au service de Mystra. La hiérarchie du culte est étendue et diverse, séparée en ordres se concentrant sur une forme de pouvoir magique. Les relations entre les différents ordres et les sous-groupes de la foi sont très bonnes. On y trouve aussi bien des clercs que des magiciens, sans distinction. La règle générale de la croyance est que le talent et les capacités valent mieux que le rang social ou les exploits légendaires. L'Eglise soutient un ordre de paladins, un petit ordre de rôdeurs et une assemblée de bardes. Les Chevaliers du Feu mystique accompagnent souvent les membres du clergé lors de quêtes visant à découvrir des caches de magie antique. Ces paladins encadrent également de petits groupes de forces armées qui protègent les plus grands temples et ateliers de Mystra. Les rôdeurs, appelés l'Ordre de l'Étoile filante, sont les éclaireurs et les espions de l'Église. Ils s'occupent aussi des menaces magiques envers l'ordre naturel des choses, comme les fiélons en liberté ou les créatures nées lors d'expériences irresponsables. Les bardes des Enfants de la Plume étoilée servent souvent de collecteurs d'informations et de rumeurs pour l'Église, ou passent leur temps dans des bibliothèques à la cherche de savoir magique à préserver pour la postérité.

Sources : Dogmes et Panthéon (Spellbooks, 2003), Forgotten Realms Wiki