Barbes, bières et artisanat

Si la société naine dans son ensemble est presque aussi fractionnée et diverse que celle des humains, presque tous les nains partagent une passion commune pour les barbes soigneusement taillées, les bières copieuses et l’artisanat raffiné.

Barbes naines

Les nains sont un peuple digne et ils tirent énormément de fierté de leur barbe. La longueur de la barbe d’un individu indique son statut dans la société. La noblesse naine laisse pousser leurs barbes jusqu’à des longueurs extravagantes, tandis qu’une barbe plus courte indique un rang de guerrier ou d’artisan, métiers qui rend dangereux le port de longues barbes. Elles pourraient en effet facilement être saisies par un ennemi ou brûlées dans une forge, ce qui entraverait le travail des soldats comme des forgerons. Les nains riches ou nobles ont souvent l'aide des serviteurs du clan pour tresser leur barbe en de complexes motifs et les orner d’or ou d’argent, tandis que les nains de faible statut social gardent leurs barbes relativement simples ou les décorent d’étain, de bronze ou de fer. De nombreuses coutumes anciennes imposent aux nains de porter leur barbe dans un style particulier lors de certaines occasions. Par exemple, un nain qui laisse pousser une barbe hirsute et qui ne l’entretient pas est en deuil d’un parent ou d’un ami proche, tandis qu’une barbe peignée en fourche et pourvue d’anneaux dorés à ses deux extrémités indique que le nain a entreprit de courtiser sa promise. Les nains de tout statut aiment décorer leur barbe d’anneaux métalliques et autres ornements, et l’une des décorations les plus populaires est le fermoir conçu pour empêcher les barbes de gêner les mouvements. Au-delà de leur signification sociale, un fermoir hautement décoré représente souvent un accomplissement individuel. Il peut aussi dévoiler la présence d’un nain célèbre sans qu’une présentation formelle ne soit nécessaire, particulièrement si le fermoir est fait de matériaux exotiques ou décoré de gemmes.

Nain et bieresBières naines 

Les puissantes et savoureuses bières naines sont presque aussi célèbres que leurs armes et leurs armures. En effet, tous les nains semblent partager un amour universel de la bonne bière, les plus fortes étant les préférées. Les autres races trouvent d’ailleurs que même le goût de la plus douce des bières naines est si puissant qu'il la rend presque imbuvable. Les nains brassent des bières qui accentuent les saveurs de leurs plats favoris et qui, pour ceux qui voyagent loin de leur citadelle d’origine, leurs rappellent leur foyer. De nombreuses boissons possèdent une saveur rustique, réminiscence des âtres chauds, des viandes bien cuites et des plafonds tachés de suie. Presque tous les nains commencent à boire à un âge précoce et il n’est pas rare lors des banquets de voir de jeunes nains attablés à cotés de leurs aînés, buvant avidement le contenu de choppes plus grosses que leur tête. L’amour de la bière est devenu une facette de la vie des nains presque aussi importante que les guerres contre leurs ennemis héréditaires, et de nombreux nains réduisent leur nervosité de pré-combat en ingurgitant plusieurs pintes de leur bière favorite avant de se jeter dans la bataille. Chaque forteresse naine digne de ce nom possède au moins une brasserie. La bière naine, à l’image de leur société, change lentement au fil du temps ; les recettes restent inchangée et sont gardées secrètes. Bien que très recherchés, il est rare de trouver les délicieux breuvages au-delà des limites de la citadelle dans laquelle ils ont été créés. A ce jour, des maîtres brasseurs continuent de rechercher les recettes des citadelles perdues dans l’espoir de les recréer grâce à des recherches studieuses ou à des descriptions détaillées de leur goût. Dans leur ensemble, les nains affectionnent les boissons fortes et amères telles que les bières, les porters ou les stouts.

Artisanat nain

Au cours des siècles de guerre endurés par les nains, la nécessité les amena à perfectionner l’art de la forge. La qualité de leurs armes et armures est inégalée et les objets fabriqués par les nains sont très recherchés par ceux qui en ont les moyens. Pour leur part, les nains ont développé une dévotion presque religieuse pour cet art, chaque artisan se spécialisant dans la fabrication d’armes ou d’armures, ou encore dans la taille de la pierre avec la ferveur d’un clerc priant pour sa divinité. Les forgerons nains sont très souvent perfectionnistes, refusant d’arrêter leur travail jusqu’à ce qu’ils l’aient martelé en une parfaite combinaison de forme et de fonctionnalité. En effet, certains nains refuseront parfois de se faire payer pour un article fini, ne voulant pas renoncer à un travail présentant des défauts perceptibles. Les nains ont tendance à décorer leurs armes et leurs armures de motifs mythologiques et religieux. Les marteaux de guerre et les haches d’armes représentent fréquemment des guerriers nains tuant des orques, des gobelins ou autres ennemis de la race naine. Les armures naines ont tendance à avoir des motifs en relief représentants des ancêtres du clan ou des icônes de Moradin. Les fabricants d’armures espèrent ainsi accorder au porteur la bienveillance et la protection des ancêtres lors des batailles. De la même manière que la qualité des armes et armures naines est inégalée dans le monde, les nains ont perfectionné les outils de leur commerce. Beaucoup de leurs plus belles armes furent créées pour servir d’outil d’artisanat aussi bien que d’instrument de guerre. Les marteaux de guerre, si répandus parmi les guerriers nains aujourd’hui, furent d’abord utilisés comme outils avant que les artisans ne les emploient à des fins mortelles pour défendre leurs ateliers contre les incursions d’orques ou de gobelins.